Rédiger un CV parfait… 10 conseils de rédaction

Rédiger un CV parfait… 10 conseils de rédaction

Si votre CV passe dans les mains d’un recruteur, c’est probablement qu’il contient un certain nombre de mots-clés retenus par un moteur de recherche automatique.

A ce stade, votre CV a franchi une première étape en quelques millisecondes. C’est ensuite un humain qui consacrera tout au plus 30 secondes à sa première lecture. C’est dire l’importance que revêt la première impression produite par ce document lors de sa découverte.

Tant sur la forme que sur le fond, votre CV devra sortir du lot afin de vous démarquer des  autres candidatures reçues par l’entreprise.
Le CV est un exercice de synthèse de votre identité et de votre parcours professionnel.  Si vous vous distinguez du commun des mortels, un CV réussi en sera le parfait reflet.

Travailler sur le fond du CV d’abord, puis sur sa mise en forme.

Il est inutile de perdre des heures à faire de la mise en page Word, si vous n’avez qu’un maîtrise approximative de la chose. Vous pourrez faire, ou faire faire la mise en page après avoir lu, relu, et fait relire votre prose.

Un professionnel de la mise en page ne mettre que quelques minutes à mettre en page un contenu sur lequel vous aurez déjà passé de nombreuses heures. Il ne vous en coûtera que quelques euros auprès d’un service en ligne.

Mentir sur son CV

Evitez le CV de style « créatif » si vous n’êtes ni artiste, ni excentrique. Pas d’exubérance inutile mais de la sobriété.  N’y mettez pas de blabla,  mais des informations utiles et claires sur votre vie professionnelle. Enjoliver la réalité est une chose, mentir sur ses diplômes, mentir sur son expérience professionnelle ou mentir sur ses capacités linguistiques, c’est prend un risque inutile. Le monde est petit : les réseaux sociaux permettent  aux recruteurs de faire de la prise de référence à votre insu.

Bien s’identifier

Déclinez votre identité et vos coordonnées avec votre adresse postale, puis complétez avec vos adresses électroniques  email, profils Linkedin et Viadeo, adresse Skype, Twitter (si ce compte est lié à votre activité professionnelle seulement).

Evitez l’adresse e-mail ridicule du genre turlututu@monfai.com ou l’adresse de courriel datée et connotée early nineties @wanadoo.fr.  Pourquoi d’ailleurs ne pas créer une boîte e-mail dédiée à votre recherche d’emploi ? Cela vous évitera de mélanger torchons et serviettes, autrement dit,  de passer à côté de l’opportunité de vos rêves car celle-ci s’était noyée dans votre courrier indésirable.

Faut-il mettre une photo d’identité ?

La photo d’identité n’est pas obligatoire, mais si vous choisissez d’en mettre une, il faut que cela soit à votre avantage. Encore une fois, pas de fantaisie. Préférez une photo récente qui ne travestisse pas la réalité ! Si vous avez été gâté(e) par la nature, profitez-en, sans en abuser. C’est avant tout pour vos compétences que l’on vous recrutera, enfin en principe !

Mentionner le poste que vous convoitez !

Cela va parfois sans dire, mais cela va mieux en le disant.  Si votre recruteur recherche un « Directeur de projet » ou un « Chargé de mission », il lui sera plus facile de vous identifier comme le candidat idéal en un coup d’oeil que s’il doit découvrir entre les lignes quels postes vous avez effectivement occupés.
Soyez précis, car le poste mentionné n’est pas un fourre-tout qui indique tous les postes auxquels vous êtes ouvert. C’est l’opportunité d’un « perfect match » entre vos attentes et celles du recruteur.  Adaptez votre CV et le poste convoité à chacune de vos candidatures si nécessaire. Utilisez le jargon de votre recruteur, ou mieux celui de votre futur employeur. Pour cela, les réseaux sociaux sont bien utiles. Consultez, par exemple, les profils des employés de l’entreprise que vous visez, sans oublier d’aller voir celui de votre futur chef potentiel.

Parler de votre savoir-faire

Si vous convoitez un CDI et que vous avez déjà un expérience significative, mettez en avant vos savoir-faire dans un paragraphe très synthétique.  En quelques mots, le recruteur saura ce dont vous êtes capable.

La lecture du reste du CV ne servira qu’à confirmer sa première impression. Songez aux mots-clés, ceux qui au regard du recruteur le conforteront dans la première sélection qu’ils ont faite.

Soyez précis et concret. Évitez les généralités : par exemple, à « gestion de budget », on préfèrera « gestion du budget annuel R&D de 3.2m€ » sans toutefois rentrer dans le détail. C’est à l’occasion de l’entretien que vous aurez le loisir de le faire avec votre interlocuteur.

Bien parler de votre expérience

S’il s’agit d’un premier poste, mettez plutôt en avance votre formation que les expériences qui ne seraient pas significatives. Le manque d’expérience professionnelle ne vous dispense pas de mettre en avant les activités au cours desquelles vous avez développé de véritables compétences. Si vous êtes par exemple le trésorier d’un club de voile, ou bien l’entraîneur d’une équipe amateur de football, faites en état. Ce sont des postes qui mettent en valeur votre aptitude à la gestion ou au management des hommes.

Pour chacune de vos expériences, présentez clairement la mission et les résultats que vous avez obtenus. Soyez honnêtes et ne vous survalorisez pas, car il pourrait vous en cuire…

Pour bien parler de vos expériences, utilisez des termes précis. Si les missions ne sont pas techniques, préférez les termes d’action. Bannissez « gestion de… » ou « en charge de… » qui laissent penser que vous subissiez votre poste. « Animer, promouvoir, organiser, superviser, développer » en disent beaucoup plus sur votre capacité à agir.

Bien parler de votre formation

Commencez par votre formation si vous avez peu ou si vous n’avez pas d’expérience.  Là aussi, restez honnête car les usurpateurs sont vite démasqués.

Indiquez votre niveau dans chacune des langues vivantes que vous possédez. Il existe désormais un système d’évaluation européen du niveau de compétences linguistiques  qui vous permettra de faire une autoévaluation et de créer votre passeport de langues en ligne.

Pas de CV sans lettre de motivation

Rédiger un bon CV ne suffit pas sauf si vous vous prenez pour Marissa Meyer ! C’est l’occasion de personnaliser votre discours et de montrer votre talent de communicant. N’oubliez pas : « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément » disait Boileau. Il faut montrer  votre adéquation au poste dans un style clair, concis et percutant.

Faire relire son CV ou sa lettre de motivation

Un gros travail de rédaction qui ne devra pas finir à la corbeille au bout de 30 secondes… Faites donc relire votre CV. Vous y avez passé tellement de temps que vous n’y voyez plus rien ! Conjoint, ami(e)s, vous les avez déjà sollicités à plusieurs reprises. A ce stade, ce n’est plus le correcteur orthographique intégré à votre traitement de textes favori qui vous évitera la bourde. Confiez la relecture de votre Curriculum Vitae ou de votre lettre de motivation à un professionnel. Pour quelques euros, la relecture de votre CV est un bon investissement !

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

À propos de l’auteur

cvssfaute administrator

20 ans d'expérience dans le secteur des loisirs numériques et de la traduction - Localisation et adaptation de contenus pour les médias digitaux, recrutement et management des équipes en charge des contenus, direction des systèmes d'information, transformation digitale.